Devant la recrudescence du nombre de sites traitant de tous les sujets possibles et imaginables, il est compliqué de sortir du lot. Et c’est là qu’est arrivé le sauveur : le rédacteur web. Sorte de combinaison entre écrivain, journaliste et spécialiste SEO, qui vous rédigera du contenu de qualité, le tout à la sauce Google Friendly. Alors qui est ce rédacteur Web, que fait-il exactement? Est-ce possible d’en vivre ou du moins d’en faire un complément de revenus. Nous analyserons dans cet articles ce nouveau métier du Web 2.0.

C’est quoi être rédacteur Web?

Et bien le rédacteur Web est la personne à qui on fait appel, pour créer du contenu de qualité, pour son blog, son site institutionnel ou son e-commerce.

Rédiger un article de qualité pour le Web est devenu une vraie science. En effet, il faut être capable de rédiger un texte clair et concis, capable de donner le maximum d’infos avec le minimum de mots. Ecrire des textes qui brosseront Google dans le sens du poil, sans faire fuir le lecteur.
Son job c’est d’écrire le texte parfait. Il doit garder cet équilibre dans les mots pour que l’écriture et le style paraisse fluide et naturel, en gardant en tête les contraintes de l’optimisation SEO. (Pour ceux qui viendrait juste de se réveiller d’une longue période d’hibernation, SEO c’est Search Engine Optimization). C’est l’art de savoir parler et de plaire à Google et à son pingouin (algorythme du Google search engine).
Mais ce n’est pas tout il doit avoir de bonnes connaissances web pour connaitre et cerner les goûts et habitudes des internautes. Ainsi qu’une bonne culture générale, pour pouvoir traiter tous les sujets, sans faire lecture de la moitié de la bibliothèque d’Alexandrie. A cela on peut ajouter de bonnes connaissances en Webmarketing.

Comment devient-on rédacteur Web?

Il y a comme toujours plusieurs voies pour y arriver. La voie des études que nous détaillerons plus bas, et la voie du débrouillard. La personne qui à force de lire des articles sur le Web, finit par sentir les mots, pour arriver à l’alchimie parfaite. Tout ça pour dire qu’il est tout à fait concevable d’être autodidacte, dans cette profession. Les qualités que doit avoir un bon rédacteur Web :

  • une bonne maîtrise de la langue française et de ses usages sur le Web
  • maîtriser les règles et techniques de SEO
  • connaitre sur le bout des doigts son/ses sujets de prédilection
  • il doit avoir une bonne culture générale et être curieux
  • être doté d’une bonne capacité d’analyse et de synthèse de l’information
  • bien connaître le web et ses usages

Les filières universitaires pour être rédacteur web sont multiples. Il n’y a pas une voie royale et c’est aussi bien comme ça. Cela permet d’avoir des gens venant d’horizons différents, avec des styles et des sensibilités différentes.

Licence professionnelle conception, rédaction et réalisation web à l’université de Grenoble

Licence professionnelle Techniques journalistiques pour les nouveaux médias à l’université Paris 8

DUT information-communication option journalisme à l’IUT de Nice

Licence professionnelle e-commerce et marketing numérique à l’université de La Rochelle

Licence professionnelle parcours e-Marketing et acquisition de trafic naturel et payant à l’IUT de Mulhouse 

Diplôme universitaires d’écritures numériques à l’université d’Aix Marseille

Diplôme d’expert en ingénierie et management de la communication numérique à l’HETIC Montreuil

Il y a sûrement d’autres écoles ou universités enseignant ce métier, ou proposant une filière menant à ce métier.

diplôme rédacteur web

Les missions du rédacteur Web

Les missions concernent tout ce qui a un rapport avec du contenu web. Cela peut être un article, du site institutionnel, du story telling, des post de réseaux sociaux, des commentaires sur les réseaux sociaux, des newsletter, de la fiche produit, de l’optimisation de texte… Les missions peuvent être assez variées même si elles ont toutes en point commun, le contenu.
Une partie importante du travail consiste en se documenter, et à ingérer des informations. Puis à les synthétiser en s’adaptant au briefing du client, aux exigences SEO et au plaisir de lire qui ressortira du texte.
Cela fait plusieurs fois que j’insiste sur ce point, mais il est essentiel. Si google  affiche un site dans la première page de recherche, mais que le texte est indigeste, avec de l’optimisation outrancière de mots clés. Les internautes ne le liront pas, et s’en iront chercher de l’information ailleurs. Quand bien même Google placerait la page en tête des résultats, pour diverses autres raisons. Le rédacteur Web ne doit jamais perdre de vue que ce sont des humains qui liront leurs textes.

LES PLATEFORMES pour freelance

Il existe quelques plateformes sur lesquelles beaucoup de rédacteurs Web débutent. Elles fontionnent principalement selon 2 systèmes. Les plateformes comme Fiverr et 5euros.com, dont nous avons déjà parlé dans notre article sur le jobbing. Le freelance s’inscrit, fait un profil, et les clients viennent sur la plateforme choisir le prestataire qu’ils préfèrent.

D’autres plateformes comme redacteur.com, scribeur.com, textmaster fonctionnent selon un autre schéma. Les clients viennent proposer les projets de rédaction. Les rédacteurs postulent sur les projets qui les intéressent. Puis le client en choisi un ou plusieurs pour réaliser le travail.

Ces plateformes permettent de faire ses premières armes, de trouver ses premiers clients. Cela procure un travail plus ou moins récurent, mais mal payé. Vous êtes noyé au milieu des autres rédacteurs, la concurrence est féroce et les prix souvent tirés vers le bas, les délais très courts. Les rédacteurs voulant en faire leur principale activité opteront pour d’autres modes de fonctionnement.

Vendre ses textes en direct

Les rédacteurs peuvent décider de se désolidariser de ces plateformes, car ils estiment que les rédactions ne sont pas assez qualitatives. Car les textes sont mal rémunérés, et réalisables en un temps imparti très court.
Mais pour autant certains ne souhaitent pas bâtir de relations au long terme avec des clients. Par choix ou par nécessité, le partenariat basé sur le long terme, c’est pas envisageable.
Il existe là encore une solution, celle de vendre directement ses texte déjà rédigés, en prêt à l’emploi. Ces textes seront publiés sur des blogs ou des e-commerces, n’ayant pas de temps à consacrer à la rédaction de contenu. Les raisons peuvent être multiples.

Wriiters : une nouvelle plateforme pour les rédacteurs web

Pour cette catégorie de rédacteurs Web, il existe une marketplace nouvelle génération, Wriiters, qui a ouvert ses portes récemment, et qui permet aux rédacteurs de mettre en vente leurs articles directement. Le principe est simple mais pourtant novateur : Wriiters permet à un rédacteur de se créer un catalogue de textes, et de les proposer à la vente, sur cette marketplace. désormais il est libre de rédiger le texte sur le sujet qu’il a choisi, de la longueur qu’il a choisi. Cette solution confère une plus grande liberté, et pourra convenir à des auteurs expérimentés. Car les articles se doivent d’être d’une grande qualité, et d’apporter une réelle plus-value. Je déconseille l’utilisation par un rédacteur totalement débutant, afin de ne pas se “griller”. Car des notes sont données par les acheteurs, et il serait dommage d’accumuler trop de mauvais retours par manque d’expérience.

Cette liberté parait séduire de nombreux rédacteurs et de nombreux clients, au vu du succès grandissant de la plateforme. Cela permet à chacun de procéder de la façon qui lui parait juste pour s’épanouir dans son travail. Cela permet à certains rédacteurs spécialistes dans leurs domaines, de pouvoir rédiger des textes plus longs et plus qualitatifs, et de les vendre au prix qu’ils estiment juste.

 

Quel statut choisir pour devenir rédacteur web?

Le meilleur statut pour commencer ou pour en faire une activité d’appoint est de se déclarer en micro-entreprise (ancien auto-entrepreneur). Ce statut est relativement simple, ne demande pas trop de connaissances administratives et juridiques. Vous pouvez vous enregistrer directement sur le site de l’URSSAF. Voyer notre article sur le freelance, pour voir si vous avez ce qu’il faut pour vous lancer. Vous pourrez faire évoluer ce statut par la suite, mais au début c’est ce qu’il y a de plus simple.

Gagner de l’argent en étant rédacteur web c’est possible?

Devant la multiplication des blogs, des sites, des e-shop, je vous répond sans problème oui! C’est possible.
Cependant malgré l’omportance du rôle du rédacteur web pour le SEO, il est mal considéré par les décideurs. Cette tâche a longtemps été sous-traitée dans des pays en voie de développement. Car elle était considérée à tort comme “secondaire”.
A titre de comparaison, le développement, le graphisme, ou encore la gestion de campagnes marketing  subissent moins ce problème de délocalisation. Ce qui est totalement absurde, car autant un dessin est universel, mais un texte doit être rédigé dans un français irréprochable. 
Cependant les mentalités changent et de plus en plus de décideurs, réalisent à quels points un contenu de qualité est vital pour un site Web.
Donc si vous aimez écrire, et que le SEO vous passionne, alors n’attendez plus pour gagner de l’argent en devenant rédacteur Web.